[Cours 2017-2018] Littérature et dissidences (XVIIe s- XVIIIe s)

M1, semestre 2 : Littérature et idées

Littérature et dissidences (XVIIe s- XVIIIe s)

Enseignantes: Antoinette Gimaret ; Odile Pauchet

Descriptif

Ce cours se propose de réfléchir à la façon dont l’hétérodoxie, la libre pensée, le libertinage ou encore la marginalité peuvent trouver à s’exprimer dans le champ littéraire. Il cherchera à mettre en valeur à la fois les contenus, les supports et les usages de ce que l’on pourrait appeler une parole dissidente, en lien avec des contextes historiques, philosophiques et littéraires différenciés. On soulignera par exemple comment critique des mœurs, discours sur le genre ou revendication d’un rapport autre au corps supposent des pratiques de dissimulation, le recours à des dispositifs fictionnels ou à des genres hybrides.

Ce cours comporte 2 volets

1/ Un premier volet (A. Gimaret) portera sur les expressions diverses de la libre pensée dans la première modernité (XVIIe siècle). On s’y intéressera en particulier au courant des libertins spirituels pour y repérer certaines pratiques d’écriture (écritures de la dissimulation, recours à la fiction ou au récit de soi, rhétorique de la satire…) permettant une pratique de l’écart et l’élaboration d’une parole hétérodoxe (hétérodoxie du rapport au corps, rejet des dogmes chrétiens et de la notion de péché, mise en scène de soi, réflexion sur le lieu commun) dans un contexte politique et historique pourtant risqué (traumatisme des guerres de religion, construction d’un pouvoir central fort, censure politique et religieuse…). On pourra en outre évoquer l’expression, à la même époque, de dissidences religieuses tout aussi censurées (à travers le parler autre des mystiques ou des visionnaires), surtout quand elles permettent l’expression d’une voix féminine.

Le corpus d’étude sera le suivant (pour certaines œuvres n’ayant pas d’édition moderne, des extraits seront distribués) :

BOUCHARD Jean-Jacques, Confessions, ⦋écrit entre 1630 et 1647⦌, Paris, Le Promeneur, 2001 (l’édition de 1881 est disponible et téléchargeable sur Gallica à partir du site www.bnf.fr)

CYRANO de BERGERAC, L’Autre monde ou les États et Empires de la Lune, ⦋écrit vers 1649, 1ère édition censurée 1657⦌, édition conseillée : Folio Classique ou GF

MADAME GUYON, Récits de captivité ⦋1709⦌, Grenoble, Millon, 1992

2/ Un second volet (O. Richard-Pauchet) sera intitulé Les textes dissidents au XVIIIe siècle et la question de la censure : écritures clandestines, masque du libertinage. Il évoquera d’abord le roman libertin, héritier des philosophes du XVIIe siècle, comme véhicule de la dissidence des mœurs et métaphore de la pensée politique (Crébillon, Les Egarements du coeur et de l’esprit ; Le Sopha ; Diderot, Les Bijoux indiscrets, le cas de la Correspondance) puis la pornographie comme alternative à la critique socio-religieuse (Boyer d’Argens : Thérèse philosophe)

Référence bibliographique principale:
Romans libertins du XVIIIe siècle, textes établis, présentés et annotés par Raymond Trousson, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », 1993.

Modalités de contrôle des connaissances

Pour le contrôle continu :

-rédaction d’un compte rendu d’événement scientifique (colloque, conférence, séminaire, journée d’études…) valant pour 20% de la note finale

-examen terminal : écrit de 3h valant pour 80% de la note finale

Pour les ponctuels : écrit de 3h

Bibliographie critique

CAVAILLÉ Jean-Pierre, « Libertinage, irréligion, incroyance, athéisme dans l’Europe de la première modernité (XVIe–XVIIe siècles). Une approche critique des tendances actuelles de la recherche (1998-2002) », consultable sur le site internet du GRIHL (E.H.E.S.S.).

« De la construction des apparences au culte de la transparence. Simulation et dissimulation entre le XVIe et le XVIIIe siècle », Littératures Classiques, La Périodisation à l’âge classique, n° 34, 1998.

CHARLES-DAUBERT Françoise, Les Libertins érudits en France au XVIIe siècle, Paris, PUF, 1998.

DELON Michel, Le Savoir-vivre libertin, Paris, Hachette Littératures, 2000

JEANNERET Michel, Éros rebelle. Littérature et dissidence à l’âge classique, Paris, Seuil, 2003.

La Littérature libertine au XVIIIe siècle, Paris, Desjonquères, 2004

LOUDE Michel, Littérature érotique et libertine au XVIIe siècle, Lyon, Aléas, 1994.

PINTARD René, Le Libertinage érudit dans la première moitié du XVIIe siècle, 1ère édition 1943, Genève, Slatkine, 2000.