Sujets de mémoires 2011-2012

La parodie dans Le chevalier Silence de J. Roubaud.

Le sacré et le profane dans L’Olive de Joachim du Bellay (édition de 1550).

Islamophilie et errance chez Isabelle Eberhardt.

Recherches comparatives sur les théonymes italiques.

La révolte féminine chez Malika Mokeddem, Nina Bouraoui et Maïssa Bey.

Traduire le théâtre grec à la Renaissance : Alciat et Les Nuées d’Aristophane.

La représentation du peuple dans le théâtre du XXe siècle.

Etude du traitement de l’espace géographique dans les œuvres de Jules Verne, Michel Strogoff et Boris Pasternak, Le Docteur Jivago, ainsi que des adaptations cinématographiques de ces deux œuvres.

Le rapport âme/corps et la science des passions au XVIIe siècle (dans la médecine, la philosophie et le courant libertin).

L’identification féminine dans les romans du XXIe siècle écrits par des femmes et pour des femmes.

Le garçon manqué dans la littérature de jeunesse : un retour aux stéréotypes ?

La question du trouble dans le genre dans le théâtre contemporain.

Comparaison entre le symbolisme français et chinois.

Recherches sur les contes classiques. Etude de leur réception en tant que littérature enfantine.

La représentation du monstre dans le conte français La belle et la bête.

Les malheurs de l’amour de Madame de Tencin.

La guerre dans le théâtre du XXIe siècle.

Bohême littéraire : aspect(s) sociologique(s).

La mer dans le roman de Jules Verne, Vingt-mille lieux sous les mers.

Le tremblement de terre de Lisbonne dans le roman de Voltaire, Candide ou l’optimisme.

Eléments du baroque européen dans Cosmos Incorporated.

La notion de colère et les différentes natures de celle-ci dans l’Iliade.

Nouveau type de personnage ou héros antique ? Michel Poiccard dans A bout de souffle de Jean-Luc Godard.

Les représentations de Médée dans le théâtre et l’iconographie au XVIIe siècle français.

Adaptation d’un texte littéraire en spectacle équestre.

Suicide et littérature pour la jeunesse : quelle responsabilité pour  l’adulte écrit et écrivant ?

L’âme dans la trilogie avicennienne – établissement d’une comparaison avec le Phédon de Platon.

La confrontation des formes romanesques comme gage de sincérité dans Histoire de Madame de Montbrillant de Madame d’Epinay.

La profession de foi de Proust sur l’écriture. Le mythe d’intertextualité du Contre-Sainte Beuve vers Du côté de chez Swann.

La représentation de l’Histoire dans le roman noir français au XXe siècle.

La découverte du nouveau monde dans la littérature du XXe siècle.

Georges Hyvernaud ou les possibles de l’écriture.

La plainte dans le théâtre tragique grec.

L’humour noir dans les histoires drôles françaises, anglaises, américaines et géorgiennes.

Merlin dans la littérature française, galicienne et irlandaise du XXe siècle.

Un autre regard sur Oradour : conception d’une exposition et enjeux muséographiques.

Les images féminines dans les drames d’Eschyle.

L’argumentation en second cycle.

Etude de la traduction des proverbes imagés en français et en persan : les proverbes relatifs au corps.

Le duo Bernard-Marie Koltès/Patrice Chéreau : la question de l’engagement post-moderne à travers le texte et deux représentations scéniques de la pièce intitulée Dans la solitude des champs de coton.

Les stratégies de communication à travers l’exemple de l’organisation du festival du cinéma de Brive.

L’étude des textes bibliques en classe de sixième.

Manga et transmédialité.

Fortune de Baudelaire dans les manuels de collège et de lycée : cheminement de la réhabilitation du poète sulfureux au père de la modernité poétique.

Corps et pouvoir chez James Kelman et J-M. Coetzee.

Le personnage d’Oreste dans le théâtre d’Eschyle et d’Euripide.