[Cours 2015-16] Actualité de la recherche: Andy Stafford (Leeds)

Andy Stafford (Leeds), 2016
Andy Stafford (Leeds), 2016

Andy Stafford est l’invité du séminaire “Actualité de la recherche” du master Lettres.

3 séances en salle C 104:

  • lundi 25 avril
  • mardi 26 avril
  • mercredi 27 avril

Andy Stafford est maître de conférences en Etudes Françaises à l’Université de Leeds (Royaume-Uni). Spécialiste de l’œuvre de Roland Barthes, il a également publié Photo-texts. Contemporary French Writing of the Photographic Image (2010) et a coédité des études sur l’essai moderne français (2005), sur la revue en français au XXe siècle (2013) et sur les théoriciens de la visualité (2013). Il est membre de l’association Francophone Postcolonial Studies et son prochain projet porte sur le photo-texte postcolonial. Pour le détail de ses publications : http://www.leeds.ac.uk/arts/profile/20043/452/andy_stafford

Les huit heures de séminaire se divisent en trois parties :

I/ Photo-textes rétrospectifs

Le premier cours sera consacré à la présentation des études de photo-texte, suggérant une définition, une méthodologie, ainsi que trois typologies dont la première, le photo-texte « rétrospectif » (dans lequel l’écrivain commente une/la photographie prise dans un passé inconnu) sera le sujet de ce premier cours. Nous en prendrons deux exemples – « Centenaire » d’Anne-Marie Garat (voir l’image ci-dessous) dans Photos de familles (1994) et La Commune de Bernard Noël (1998) – pour considérer la façon dont l’écriture négocie des images photographiques, vernaculaires ou « objets trouvés », venant de l’Histoire.

A-M Garat, Photos de familles (1994)
A-M Garat, Photos de familles (1994)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II/ Le photo-texte collaboratif

Le deuxième cours s’intéressera à la collaboration « pour de vrai » entre texte et photographie, dans laquelle photographe et écrivain travaillent ensemble. Nos exemples seront : Patrick Chamoiseau avec Rodolphe Hammadi dans Guyane. Traces-mémoires du bagne (1994), et Aziz Chouaki avec Bruno Hadjih dans Avoir vingt ans à Alger (2001). Ces deux photo-textes déploient une distance physique entre écriture et images, mais utilisent plusieurs moyens pour les réunir et les faire dialoguer. Nous considérons ainsi non seulement une iconographie très différenciée entre les deux photo-textes, mais aussi deux écritures génériquement distantes, la première essayiste, la deuxième un récit sinon une « fiction ».

Chamoiseau Hammadi
« Le fer a pleuré sa rouille dans le bois, tatoué la pierre » : cellules abandonnées dans Guyane. Traces-mémoires du bagne, par Patrick Chamoiseau et Rodolphe Hammadi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III/ Le photo-texte et l’« auto-collaboration »

TagliLe troisième cours portera sur le troisième et dernier type de photo-texte, dans lequel écrivain et photographe sont la même personne. Ce type de photo-texte est le plus complexe car nous sommes contraints, fût-il de façon provisoire, de considérer l’écrivain-photographe comme deux personnes séparées. Nos exemples – Mohamed Bourouissa, dans Périphérique (2005-2009), et Philippe Tagli dans Paradis sans espoir (1998, voir l’image à gauche) – sont tous les deux concernés avec la vie en banlieue parisienne ; si le premier utilise des légendes elliptiques à côté d’images posées en couleur, le deuxième mélange poèmes provocateurs et images vernaculaires en noir et blanc.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Mohamed Bourouissa, http://www.mohamedbourouissa.com/peripherique/

Patrick Chamoiseau et Rodolphe Hammadi, Guyane. Traces-mémoires du bagne (Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites, 1994)

Aziz Chouaki et Bruno Hadjih, Avoir vingt ans à Alger (Paris, éditions Alternatives, 2001)

Anne-Marie Garat, Photos de familles (Paris, Seuil, 1994)

Bernard Noël, La Commune (Paris, Nathan/ Photopoche, 1998)

Philippe Tagli, Paradis sans espoir, préface de Mehdi Charef (Paris, le cherche midi éditeur, 1998)

Œuvres critiques

Quentin Bajac dir., La Commune photographiée (Paris, Editions de la Réunion des Musées Nationaux, 2000)

Barthes, Roland, « Le message photographique » [1961], in Œuvres complètes vol 1 (Paris, Seuil, 2002), p. 1120-1133.

—-, « Rhétorique de l’image » [1964], in Œuvres complètes vol 2, p. 573-588.

Hubert Damisch, La dénivelée. A l’épreuve de la photographie (Paris, Seuil, 2001)

Michelle Debat dir., La photographie et le livre. Analyse de leurs rapports multiformes. Nature de la photographie – Statut du livre (Paris, Trans Photographic Press, 2003)

Ferrante Ferranti, L’œil instruit. Lire la photographie (Paris, Editions Bréal, 2003)

Gisèle Freund, Photographie et société (Paris, Seuil, 1974)

Michel Frizot dir., Nouvelle histoire de la photographie (Paris, Bordas, 1994)

Martin Parr et Gerry Badger, Le Livre de photographies, une histoire, 3 vols (Paris, Phaidon, 2005, 2007 et 2014)

André Rouillé, La Photographie. Entre document et art contemporain (Paris, Gallimard, 2005)

François Soulages, Esthétique de la Photographie. La perte et le reste (Paris, Nathan, 1998)

Andy Stafford, ‘Non-pareille? Issues in Modern French Photo-Essayism’, in Charles Forsdick and A. Stafford (eds), The Modern French Essay. Movement, Instability, Performance (Berne, Peter Lang, 2005), p. 101-18

—-, Photo-texts. Contemporary French Writing of the Photographic Image (Liverpool, Liverpool University Press 2010).