Rentrée 2016 – les cours et les syllabus

Capture d’écran 2015-06-25 à 16.02.41

Cliquez pour lire les sujets et bibliographies. Bonnes lectures d’été!

Au semestre 1

U.E. 1 Spé. Lettres Littérature et idées: Le roman à la première personne 24
Cultures médiatiques: L’Antiquité dans la publicité 24
Codes et langages: Littérature, théorie et critique 24
U.E. 2 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique: Sémiotique et sciences humaines 24 x2
 Libre (liste à venir)  24×2
U.E. 3 Projet tutoré Journée d’études
(conduite du projet: conception)
18
U.E. 4 Outils Méthodes 20
Recherche documentaire (SCD) 4
Langue vivante  18

Au semestre 2

U.E. 6 Spé. Lettres Littérature et idées: Littérature et dissidences 24
Cultures médiatiques: La sérialité 24
Codes et langages: Rythmes jazzés de la Négritude 24
U.E. 7 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique: Sémiologie des médias 24 x2
 Libre (liste à venir)  24×2
U.E. 8 Projet tutoré Journée d’études
(conduite du projet: réalisation, valorisation)
18
U.E. 9 Outils Atelier de recherche
Langue vivante  12

Au semestre 3

U.E. 1 Spé. Lettres Littérature et idées: Représentation des espaces humains 24
Cultures médiatiques: Enquête sur Fred Vargas 24
Codes et langages: L’éloquence, théorie et pratique 24
U.E. 2 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique 24 x2
 Libre (liste à venir)  24×2
U.E. 3 Outils Rédaction, édition, valorisation de la recherche 12
Langue vivante  18

Au semestre 4

U.E. 4 Spécialité Actualité de la recherche 18
U.E. 5 Recherche tutorée Mémoire et soutenance 12
Stage tutoré 18
U.E. 6 LV Langue vivante

 

Journée d’études, «L’illusion entre formes et effets».

Photo journée d'étude

Au lendemain de la journée d’étude, l’ensemble du master lettre et CCIC vous remercie de votre présence et de vos interventions. Nous remercions aussi l’ensemble des intervenants, qui nous ont fait part de leurs savoirs, sur la thématique de « l’illusion, entre formes et effets. »

M. Andrew Stafford. <<Barthes, mythologies et l’idéologie allemande>>.

Mme Antoinette Gimaret. <<La possession diabolique au XVIIème siècle: expérience surnaturelle véritable ou théâtre d’illusion?>>

Mme Chantal Wood. <<Hypnose: Bluff ou véritable outil thérapèutique?>>.

M. Paul Golub. <<L’illusion et le théâtre>>

Pour plus d’information, visiter les pages Facebook et Twitter

 

Le programme et l’affiche de la journée d’étude sont téléchargeables ici, vous pouvez visionner toute l’actualité de la journée d’étude sur la page Facebook et le compte Twitter. 

Affiche_web-01

Programme-page-001

 

 

MarqueIllusion-06

Les étudiants du Master Lettres et Art de Limoges, parcours «Création contemporaine et industries culturelles» et parcours «Lettres» organisent une journée d’études portant sur le thème de l’illusion entre formes et effets, le 27 avril 2016.

L’appel à communication est téléchargeable ici  : Appel à communications pour la Journée d’études L’illusion entre formes et effets.

A l’occasion de cette journée d’étude, une projection d’œuvres vidéo en partenariat avec le FRAC Limoges est proposée dans le hall de la FLSH. Elle est accessible du 29 mars au 9 avril, et du 25 au 27 avril.

Localisation : 39E, rue Camille-Guérin, 87036 Limoges, FLSH Limoges, Amphi 4

Accueil à partir de 13h45.

Contact : illusion.flsh.limoges@gmail.com

Participer à l’événement sur la page Facebook.

[2015-16] Actualité de la recherche: Sébastien Févry (UCL)

Le master Lettres et Arts accueille un professeur de l’université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL):

  • mercredi 23 mars 14-17h, salle D 103
  • jeudi 24 mars 9-12h, salle D 103
  • vendredi 25 mars 9-12h, salle D 103

Séances reportées en raison des attentats de Bruxelles: 12 et 13 mai, salle D 004

Sebastien_FevryProfesseur à l’École de Communication de l’Université catholique de Louvain (UCL) et coordinateur du GIRCAM (Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur les Arts et Cultures en mouvement), Sébastien Fevry travaille dans le champ des Memory Studies en s’intéressant particulièrement au cinéma et à l’image. Il a notamment co-édité un recueil d’articles consacré à l’imaginaire de l’Apocalypse au cinéma (2012). Son dernier ouvrage, La comédie cinématographique à l’épreuve de l’Histoire, a été publié par L’Harmattan en 2012. Il est aussi l’auteur de nombreux articles dans des revues comme EspacesTemps.net, Image & Narrative, Revista de Estudios Globales y Arte Contemporáneo, Cahiers Mémoire et Politique

Séminaire: Le cinéma français contemporain à l’épreuve des Memory Studies

 Les neuf heures de séminaire se divisent en trois parties. Au cours de ces sessions, il s’agira de proposer un parcours montrant l’apport des Memory Studies dans l’analyse et la compréhension de certaines dynamiques mémorielles traversant le champ du cinéma français contemporain.

  • Cinéma sépia, nostalgie et mémoire nationale

Le premier cours prendra pour objet la vague française des films sépia (initiée par Les Choristes de Christophe Barratier en 2004) qui ont particulièrement culminé lors de la présidence de Nicolas Sarkozy et dont la dimension nostalgique est étroitement chevillée à la valorisation d’un passé idéalisé. Mon propos sera de mettre en écho la teneur nostalgique et somme toute passéiste de cet ensemble de films avec la politique mémorielle promue par le gouvernement Sarkozy qui visait également à ‘réenchanter’ le passé national.

Illustration cours 1

  • Le film comme lieu d’entre-mémoire : actualité des sans-papiers et mémoire de l’Occupation

Le deuxième cours s’intéressera à certains films français comme Welcome (Lioret, 2009), Les mains en l’air (Goupil, 2010) ou Le Havre (Kaurismäki, 2011) qui relient de façon plus ou moins explicite l’actualité des sans-papiers à la mémoire de l’Occupation. Comment ces deux strates temporelles, l’une relevant d’une actualité immédiate et l’autre d’un passé plus ancien, dialoguent-elles dans les films ? Sous quelles conditions, avec quels enjeux politiques ? De telles questions amèneront inévitablement à envisager l’instrumentalisation de la mémoire de l’Occupation ainsi que les ambiguïtés morales de certains productions.

Illustration cours 2

  • Les mémoires animées de l’immigration : espace autobiographique et travail de post-mémoire

Le dernier cours se focalisera sur le cinéma d’animation et, plus particulièrement, sur les productions animées mettant en scène des mémoires autobiographiques de l’exil (Persépolis [2007] de Marjane Satrapi, notamment). Notre propos sera de montrer comment ces productions renvoient à un état socioculturel du champ artistique en France et comment elles témoignent aussi d’une dynamique esthétique contribuant à rendre visible une part essentielle du processus mémoriel, sa part imaginative et hallucinante.

Illustration cours 3

Bibliographie indicative

Boym, Svetlana. The Future of Nostalgia. New York : Basic Books, 2001.

Denis, Sébastien. Le cinéma d’animation. Paris : Armand Colin, 2014.

Fevry, Sébastien. Entre mémoire nationale et mémoire familiale. Les films de la vague sépia sous la France de Nicolas Sarkozy. Cahiers Mémoire et Politique. Médias en jeu, enjeux de mémoires, 2014, 67-85.

¾ -. Les mémoires animées de l’immigration : un corpus périphérique ?. In Marianne Bessy ; Carole Salmon (eds.), Racines et déracinements au grand écran: trajectoires migratoires dans le cinéma français du XXIème siècle. Leyde: Brill, 2016, 8-31.

¾ -. Mémoires en dialogue. Shoah et sans-papiers dans le cinéma français contemporain. Image & Narrative : online magazine of the visual narrative, 14, 2013, 51-62.

Hirsch, Marianne. The Generation of Postmemory. Writing and Visual Culture After the Holocaust. New York : Columbia University Press, 2012.

Lejeune, Philippe. Le pacte autobiographique. Paris : Seuil, 1975.

Rothberg Michael. Multidirectional Memory. Remembering the Holocaust in the Age of Decolonization. Stanford: Stanford University Press, 2009.

[Cours 2015-16] Actualité de la recherche: Andy Stafford (Leeds)

Andy Stafford (Leeds), 2016
Andy Stafford (Leeds), 2016

Andy Stafford est l’invité du séminaire “Actualité de la recherche” du master Lettres.

3 séances en salle C 104:

  • lundi 25 avril
  • mardi 26 avril
  • mercredi 27 avril

Andy Stafford est maître de conférences en Etudes Françaises à l’Université de Leeds (Royaume-Uni). Spécialiste de l’œuvre de Roland Barthes, il a également publié Photo-texts. Contemporary French Writing of the Photographic Image (2010) et a coédité des études sur l’essai moderne français (2005), sur la revue en français au XXe siècle (2013) et sur les théoriciens de la visualité (2013). Il est membre de l’association Francophone Postcolonial Studies et son prochain projet porte sur le photo-texte postcolonial. Pour le détail de ses publications : http://www.leeds.ac.uk/arts/profile/20043/452/andy_stafford

Les huit heures de séminaire se divisent en trois parties :

I/ Photo-textes rétrospectifs

Le premier cours sera consacré à la présentation des études de photo-texte, suggérant une définition, une méthodologie, ainsi que trois typologies dont la première, le photo-texte « rétrospectif » (dans lequel l’écrivain commente une/la photographie prise dans un passé inconnu) sera le sujet de ce premier cours. Nous en prendrons deux exemples – « Centenaire » d’Anne-Marie Garat (voir l’image ci-dessous) dans Photos de familles (1994) et La Commune de Bernard Noël (1998) – pour considérer la façon dont l’écriture négocie des images photographiques, vernaculaires ou « objets trouvés », venant de l’Histoire.

A-M Garat, Photos de familles (1994)
A-M Garat, Photos de familles (1994)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II/ Le photo-texte collaboratif

Le deuxième cours s’intéressera à la collaboration « pour de vrai » entre texte et photographie, dans laquelle photographe et écrivain travaillent ensemble. Nos exemples seront : Patrick Chamoiseau avec Rodolphe Hammadi dans Guyane. Traces-mémoires du bagne (1994), et Aziz Chouaki avec Bruno Hadjih dans Avoir vingt ans à Alger (2001). Ces deux photo-textes déploient une distance physique entre écriture et images, mais utilisent plusieurs moyens pour les réunir et les faire dialoguer. Nous considérons ainsi non seulement une iconographie très différenciée entre les deux photo-textes, mais aussi deux écritures génériquement distantes, la première essayiste, la deuxième un récit sinon une « fiction ».

Chamoiseau Hammadi
« Le fer a pleuré sa rouille dans le bois, tatoué la pierre » : cellules abandonnées dans Guyane. Traces-mémoires du bagne, par Patrick Chamoiseau et Rodolphe Hammadi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III/ Le photo-texte et l’« auto-collaboration »

TagliLe troisième cours portera sur le troisième et dernier type de photo-texte, dans lequel écrivain et photographe sont la même personne. Ce type de photo-texte est le plus complexe car nous sommes contraints, fût-il de façon provisoire, de considérer l’écrivain-photographe comme deux personnes séparées. Nos exemples – Mohamed Bourouissa, dans Périphérique (2005-2009), et Philippe Tagli dans Paradis sans espoir (1998, voir l’image à gauche) – sont tous les deux concernés avec la vie en banlieue parisienne ; si le premier utilise des légendes elliptiques à côté d’images posées en couleur, le deuxième mélange poèmes provocateurs et images vernaculaires en noir et blanc.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Mohamed Bourouissa, http://www.mohamedbourouissa.com/peripherique/

Patrick Chamoiseau et Rodolphe Hammadi, Guyane. Traces-mémoires du bagne (Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites, 1994)

Aziz Chouaki et Bruno Hadjih, Avoir vingt ans à Alger (Paris, éditions Alternatives, 2001)

Anne-Marie Garat, Photos de familles (Paris, Seuil, 1994)

Bernard Noël, La Commune (Paris, Nathan/ Photopoche, 1998)

Philippe Tagli, Paradis sans espoir, préface de Mehdi Charef (Paris, le cherche midi éditeur, 1998)

Œuvres critiques

Quentin Bajac dir., La Commune photographiée (Paris, Editions de la Réunion des Musées Nationaux, 2000)

Barthes, Roland, « Le message photographique » [1961], in Œuvres complètes vol 1 (Paris, Seuil, 2002), p. 1120-1133.

—-, « Rhétorique de l’image » [1964], in Œuvres complètes vol 2, p. 573-588.

Hubert Damisch, La dénivelée. A l’épreuve de la photographie (Paris, Seuil, 2001)

Michelle Debat dir., La photographie et le livre. Analyse de leurs rapports multiformes. Nature de la photographie – Statut du livre (Paris, Trans Photographic Press, 2003)

Ferrante Ferranti, L’œil instruit. Lire la photographie (Paris, Editions Bréal, 2003)

Gisèle Freund, Photographie et société (Paris, Seuil, 1974)

Michel Frizot dir., Nouvelle histoire de la photographie (Paris, Bordas, 1994)

Martin Parr et Gerry Badger, Le Livre de photographies, une histoire, 3 vols (Paris, Phaidon, 2005, 2007 et 2014)

André Rouillé, La Photographie. Entre document et art contemporain (Paris, Gallimard, 2005)

François Soulages, Esthétique de la Photographie. La perte et le reste (Paris, Nathan, 1998)

Andy Stafford, ‘Non-pareille? Issues in Modern French Photo-Essayism’, in Charles Forsdick and A. Stafford (eds), The Modern French Essay. Movement, Instability, Performance (Berne, Peter Lang, 2005), p. 101-18

—-, Photo-texts. Contemporary French Writing of the Photographic Image (Liverpool, Liverpool University Press 2010).

[cours 2015-16] Méthodes S1

Capture d’écran 2015-07-07 à 20.09.10

Enseignant(s) : Chloé OUAKED (10h), Christine de BUZON (10h)
Discipline(s) (CNU, domaine) : Littérature française (9ème) et comparée (10ème)

 

Séminaire Méthodes : objectifs et évaluation

 

Descriptif : Séminaire de méthodologie de la recherche qui vise à faire comprendre les fondements de la rédaction scientifique à partir de cas ou d’objectifs concrets. L’initiation à l’écriture scientifique est conduite systématiquement à partir de travaux de recherche achevés et soutenus voire publiés (du Master à la thèse, éventuellement), soigneusement choisis et distribués aux étudiants qui prépareront les séances. Le lien est fait, autant que faire se peut en début de M1, avec les projets de recherche des étudiants.

 

Objectifs des séances

1) Premières explorations autour d’un sujet : les différences sujet-corpus-problématique, la formulation d’une hypothèse de recherche et l’identification des premières ressources ;

2) Lancement de « l’état des connaissances » ou « état de la question » : commencer la veille documentaire en lien avec le cours du SCD ;

3) Conception des parties du mémoire y compris introduction, conclusion, table des matières, éventuellement illustrations et leurs légendes, index et annexes ;

4) Initiation à l’écriture scientifique :

4.1 pour tendre à la réalisation d’un travail scientifiquement créatif, en se plaçant en position de trouver et de communiquer quelque chose de nouveau : objectivité, dimension argumentative, application de méthodes critiques, sources et citations, niveau de langue, clarté de la présentation et de la rédaction, etc.

4.2 pour situer sa recherche personnelle par rapport à celle de la communauté des chercheurs ; apprendre à citer les travaux consultés en évitant deux écueils : la paraphrase et le plagiat.

5) Quelques outils essentiels : savoir prendre des notes en évitant le plagiat ; savoir utiliser des bibliographies et sitographies (classées) ; savoir élaborer les différents types de notes de bas de page, savoir présenter une bibliographie classée.

 

Exercices d’entraînement : analyse de travaux (soutenus ou publiés) sous divers angles et entraînement à la présentation finale attendue, y compris orale.

 

Modalités de contrôle : contrôle continu intégral

– Exercice noté n°1 : bref compte rendu de lecture d’un article ou extrait d’ouvrage scientifique, axé sur la démarche scientifique de l’auteur (évaluation de l’objectif 2)

 

– Exercice noté n°2 : rédaction d’un projet de recherche d’une à deux pages visant à convaincre le lecteur de son intérêt, de sa faisabilité et de son importance, avec une bibliographie d’au moins quatre titres (évaluation de l’objectif 1).

Ces deux exercices sont distincts mais remis tous les deux à la date du 18 novembre (version imprimée et pdf envoyé à christine.de-buzon@unilim.fr et chloe.ouked@unilim.fr)

 

– Exercice noté n°3 (3 pages, évaluation de la compréhension des objectifs 2 et 4) AU CHOIX :

Sujet 3-1 : commencer l’état de l’art en proposant le compte rendu de trois publications qui figureront dans la bibliographie du mémoire

Sujet 3-2 : proposer une analyse d’un élément du corpus. L’introduction précisera le sujet choisi.

Remise le 9 décembre. (version imprimée et pdf envoyé à christine.de-buzon@unilim.fr et chloe.ouked@unilim.fr )

 

 

 

 

Rentrée 2015 – Biblios et syllabus en ligne

Capture d’écran 2015-06-25 à 16.02.41

Fraîchement postés: les syllabus des prochains cours. Cliquez pour lire les sujets et bibliographies. Bonnes lectures d’été!

 

Au semestre 1

U.E. 1 Spé. Lettres Littérature et idées: Le roman à la première personne 24
Cultures médiatiques: L’Antiquité dans la publicité 24
Codes et langages: Littérature, théorie et critique 24
U.E. 2 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique: Sémiotique et sciences humaines 24 x2
U.E. 3 Projet tutoré Journée d’études
(conduite du projet: conception)
18
U.E. 4 Outils Méthodes 20
Recherche documentaire (SCD) 4
Langue vivante  18

Au semestre 2

U.E. 6 Spé. Lettres Littérature et idées: Littérature et dissidences 24
Cultures médiatiques: La sérialité 24
Codes et langages: Rythmes jazzés de la Négritude 24
U.E. 7 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique: Sémiologie des médias 24 x2
U.E. 8 Projet tutoré Journée d’études
(conduite du projet: réalisation, valorisation)
18
U.E. 9 Outils Atelier de recherche
Langue vivante  12

Au semestre 3

U.E. 1 Spé. Lettres Littérature et idées: Représentation des espaces humains 24
Cultures médiatiques: Enquête sur Fred Vargas 24
Codes et langages: L’éloquence, théorie et pratique 24
U.E. 2 Parcours
(au choix)
 Lettres anciennes  24 x2
Sémiotique 24 x2
U.E. 3 Outils Rédaction, édition, valorisation de la recherche 12
Langue vivante  18

Au semestre 4

U.E. 4 Spécialité Actualité de la recherche 18
U.E. 5 Recherche tutorée Mémoire et soutenance 12
Stage tutoré 18
U.E. 6 LV Langue vivante

 

[cours 2015-2016] Stage de recherche tutoré

« Outils et méthodes » S4

Stage de recherche tutoré

Stage tutoré Master

Au dernier semestre, les étudiants effectuent un stage de recherche dans une structure d’accueil publique ou privée d’un secteur d’activités proche et/ou complémentaire de leur sujet de recherche.

Encadrement 

Durant ce stage, les étudiants sont encadrés Continuer la lecture de [cours 2015-2016] Stage de recherche tutoré 

[cours 2015-2016] Atelier de recherches

« Outils et méthodes » S2

Diderot, Lettres à Sophie Volland, Bnf, Département des Manuscrits, microfilm 1003 (folio 6). Détail
Diderot, Lettres à Sophie Volland, Bnf, Département des Manuscrits, microfilm 1003 (folio 6). Détail

Enseignant(s) : Antoinette Gimaret ; Yves Liébert ; Odile Richard Pauchet

Cet atelier sera constitué de 3 modules permettant d’associer à la présentation de deux méthodes spécifiques de recherche des exercices pratiques de rédaction et de mise en forme. Il permettra de prolonger les cours de méthodologie du S1 et accompagnera l’étudiant dans la réalisation d’un premier état des lieux de sa recherche en fin de M1, avant le mémoire proprement dit, réalisé en M2.

 

1/ Atelier 1 « Mise en place d’une veille informationnelle » Yves Liébert (6h)
Cet atelier vise à faire découvrir au public de M1 les bases d’une veille informationnelle. Le travail se fera systématiquement à partir des sujets de recherche retenus par
les étudiants. L’atelier s’organisera en deux séances  de 3h :

  1. Première séance : principes d’une stratégie de veille informationnelle active et présentation des outils. Cette séance inaugurera l’ensemble de l’atelier et sera l’occasion pour les étudiants de présenter leur projet de recherche.
  2. Seconde séance : analyse des stratégies mises en place par les étudiants depuis la première séance et remédiation. Cette séance donnera lieu à une évaluation en ligne de l’outil adopté et paramétré par chaque étudiant (voir les MCC).
    Bibliographie : Diaporama en ligne dans ULC.

 

2/ Atelier « Lecture de Manuscrit autographe » Odile Richard-Pauchet (3h)
Cet atelier aura pour objectif de faire découvrir aux jeunes chercheurs l’intérêt du déchiffrage des textes littéraires sur manuscrit autographe. Elle donnera lieu à une évaluation sous forme de compte-rendu écrit de la séance (voir les MCC).

  • Familiarisation à l’écriture manuscrite
  • Ecart manuscrit / texte imprimé
  • Lecture et essai d’interprétation des variantes, repentirs ou surcharges
  • Anthropologie du support écrit: feuille, médium, mise en page sous
    l’Ancien Régime / début XXe siècle.

Exercice pratique (sur photocopie et écran) :

Diderot: manuscrit des Lettres à Sophie Volland (ms BNF, Nouvelles
Acquisitions Françaises)

Proust: Cahiers préliminaires à la rédaction d’A la Recherche du Temps
perdu  (ms BNF / ITEM).

 

Bibliographie (en rayon à la BU) :

Texte de Diderot : Denis Diderot, Lettres à Sophie Volland, 1759-1774, éd. M. Buffat et O. Richard-Pauchet, Paris, Non Lieu, 2010.

 

Reproductions utiles dans : Odile Richard-Pauchet, Diderot dans les Lettres à Sophie Volland. Une Esthétique épistolaire, Paris, Champion, 2007, p. 156, 158, 160, 162, 164.

 

Texte de Proust : Marcel Proust, À la Recherche du temps perdu, éd. Pierre Clarac et André Ferré, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 3 tomes.

 

Problèmes de manuscrits et d’éditions : Jean Milly, « Éditer Proust : hier, aujourd’hui et peut-être demain », Dans Littérature, 1992, vol. 88, p. 46-53, ou sur Persée : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/litt_0047-4800_1992_num_88_4_1558

 

3/ Atelier « Rappels des consignes formelles et entraînement à la mise en forme d’une page de mémoire de recherche » Antoinette Gimaret (3h)
Le but de cette séance sera de s’assurer que les étudiants sont au point en ce qui concerne les consignes formelles (présentation, mise en page) qu’on leur a communiquées au S1 et qu’ils savent les appliquer à bon escient en étant capables de rédiger un propos qui soit à la fois aisé, fluide, mais aussi pertinent scientifiquement (bon usage des citations et des notes par exemple). On tâchera
donc de revenir de façon plus théorique aux consignes de rédaction
mais aussi de faire des exercices pratiques de correction et de réécriture.
Travail préparatoire demandé : consulter les recommandations pour le mémoire :
http://lettunilim.hypotheses.org/recommandations-pour-le-memoire

1/ Premier temps de la séance : rappels des consignes de présentation

2/ Second temps : exercices pratiques de correction et de rédaction (insertion de citations, insertions de références, classement bibliographiques…)

3/ Troisième temps : présentation des consignes de l’évaluation finale (voir MCC)

 

Support : extraits de mémoire ou d’articles scientifiques

**

Les dates des séances seront fixées dès que le calendrier des différentes commissions (se tenant le jeudi après-midi) sera connu

Modalités de contrôle

L’atelier donnera lieu à une double évaluation (contrôle continu puis évaluation terminale)

En contrôle continu :

  • un compte rendu écrit de la séance de travail sur les manuscrits sera demandé et évalué (objectifs, méthodes, résultats, intérêt de cette démarche)
  • le dispositif de veille active mis en place par chaque étudiant à partir de l’atelier 1 sera évalué en ligne

En évaluation finale (pour étudiants en régime continu et ponctuel) :

On demandera un travail écrit donnant lieu à une présentation orale. Il comportera :

  • un état des lieux de la recherche (20-30 pages) : présentation de la problématique ; présentation et justification du corpus d’étude envisagé ; méthode de recherche adoptée…
  • une bibliographie classée (5-10 pages)

Ce travail écrit et sa présentation orale seront évalués par chaque directeur de recherche qui pourra y associer, s’il le souhaite, les intervenants de l’atelier.

Type de cours : Atelier méthodologique ouvert aux étudiants de L3 : outils du chercheur (veille informationnelle ; travail sur manuscrit) + rédaction

 

Place dans la progression vers le TER : Outils favorisant l’avancée personnelle de la recherche en M1 (encadrement méthodologique, présentation d’outils) et la présentation d’un premier état des lieux de la recherche en fin de M1.